Nouvelles Chroniques d'Amethyste

Penser au Sens, pas au Verbe

Petite synthèse sur les vhd, image, disk et VM sous Azure

Poster un commentaire

Une petite synthèse sur les caractéristiques des vhd, image, disk et autres VM sous Azure.

Je ne prétend pas à l’exhaustivité, mais je me servirai de cet article pour un autre à suivre.

Les VM sont le cœur de l’offre IAAS sous Azure. Elles sont créées à partir d’un disque virtuel VHD. Il existe deux types de VHD:

  1. Image
  2. Disk

Images

Une image est un modèle pour créer une nouvelle VM sous Azure. C’est un modèle, il n’a donc pas de nom de machine, d’utilisateur administratif…
Contrairement au Disk, une image n’est ni bootable, ni montable sur une VM.
Une image est mappée à un choix particulier d’OS et éventuellement des disques de données, elle peut provenir du magasin d’image Azure ou bien être fournit depuis un vhd préparé on premises.

Il existe en fait 3 types d’images:

  1. image à partir d’une machine virtuelle générique
    Une image virtuelle générique est un VHD qui a été généralisée avec sysprep de façon à créer un modèle de VM. Le cas d’usage typique est la création d’une ferme de serveurs. La création d’une image virtuelle générique a été abordée dans ce blog:
    https://amethyste16.wordpress.com/2013/10/09/passer-dune-vm-a-un-disque-sous-windows-azure/
  2. image à partir d’une machine virtuelle spécialisée
    Une image virtuelle spécialisée est un VHD qui n’a pas été généralisé. Elle emporte donc ses informations de provisionnement que l’on aura donc pas besoin de fournir.
  3. image à partir d’un système opératoire hérité (legacy operating system)
    Un vhd non généralisé avec un OS. Je ne sais pas à quoi ça peut servir

Disk

Un Disk est un VHD sur lequel on peut booter (OS Disk) ou que l’on peut monter sur une VM.  Un disk n’est jamais généralisé et ne contient pas nécessairement d’OS.

On distingue deux types de Disk sous Azure:

  1. OS Disk
    Disque du système d’exploitation. Il est nécessaire pour chaque VM. Sa taille maximale est 127 Go
    C’est le disque C
  2. Data Disk
    Facultatif.  Sa taille maximale est 1 To

VM

Sous Azure, un disque virtuel VHD ne peut être utilisé tel quel. Il doit d’abord être utilisé à créer un Disk qui servira à monter la VM. La plupart du temps, celui-ci est créé pour nous automatiquement à partir d’une image ce qui est facile à constater une fois la VM en place:

2015-04-07_09-38-38

 

Quel que soit le type, les VHD sont stockées sur un blob au format page et bénéficient donc des avantages du blob:

  • persistance (différence avec les rôles car ils ne disposent pas de storage persistant)
  • haute disponibilité
  • redondance

Une VM montée peut donc ressembler à ceci:

2015-04-09_14-33-10

A minima, une VM comprend un OS Disk (disque C) ET un disque temporaire non persistant (disque D). Elle peut également avoir zéro, un ou plusieurs disques de données (disques F,G…), on en a représenté 2 sur le schéma.

Tout comme les rôles, les VM sont également montées dans un service cloud, mais contrairement à elles bénéficie de la persistance (le blob).  On ne peut pas monter dans le même service le IAAS et le PAAS. Le service agit comme un conteneur responsable de plusieurs caractéristiques du service IAAS. Par exemple le load balancer, les points de terminaisons nécessaires pour donner accès depuis Internet à une VM, la VIP…

 

Comme on le voit le Disk est au cœur de l’organisation des VM.

2015-04-09_23-04-19

Les caches

Azure peut mettre en cache les accès OS et aux données. On dispose de 3 options:

  1. None
  2. Read/write
  3. Read

Mais selon la nature du disque, tout n’est pas possible.

  • Disk OS
    None n’est pas disponible
    La valeur par défaut est Read/Write
  • Data Disk
    Les 3 options sont disponibles
    None est la valeur par défaut
    Pour une même VM on ne peut pas avoir plus de 4 Data Disk avec le cache activé

Pour finir un certain nombre de métriques:

2015-04-13_10-03-30

Un compte de stockage peut héberger jusqu’à 40 disques en basic tier et 66 en standard tier à concurrence de 500 T0. Il peut absorber jusqu’à 20 000 IOPS.

2015-04-13_10-09-43

Une VM peut contenir jusqu’à 16 disques de données et 1 disque OS obligatoire. Elle peut absorber 500 IOPS en mode standard et 300 en mode basic.

2015-04-13_10-13-06

On peut placer jusqu’à 50 VM dans un service cloud.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s